« Malagasy Marching Band » à Maromiandra

« Malagasy Marching Band » à Maromiandra

Grâce à la collaboration entre l’ONG Ecoles du Monde (EdM) et l’ONG Bel Avenir de Toliary, les villageois de Maromiandra - un des 13 sites d’Ecoles du Monde, situé à 13 km de Mahajanga - ont eu le plaisir d’assister, le mercredi 20 août dernier, au concert du groupe « Malagasy Marching Band » dans le cadre de sa tournée nationale 2014.

La « Malagasy Marching Band » est une fanfare au sein du Centre d’Art et Musique (CAM) de l’ONG Bel Avenir. Elle est composée de 55 jeunes musiciens âgés de 14 et 21 ans, jouant des instruments à vent et des percussions. Ils utilisent la musique et font de petits sketchs comiques pour sensibiliser leur public au respect des droits des enfants et des jeunes adultes. « Pense à ton avenir et ensemble luttons contre la grossesse précoce » est le message phare que ces jeunes artistes ont choisi cette année (leur tournée se déroulait de Toliary à Antananarivo, sur la RN.7, et d’Antananarivo à Mahajanga, sur la RN.4). Un message fort et pertinent dans un pays où la grossesse précoce est fréquente. La manifestation de Maromiandra a débuté, dès 15 h, par un défilé longeant l’artère principale du village afin de rameuter les villageois et de les rassembler dans la cour de l’école, lieu du concert. Le chef de village a entamé les discours, suivi par le président de l’association des parents d’élèves.

Ensuite, les musiciens ont enchainé des morceaux entrainants et connus du public. L’ambiance était à son comble. Puis les jeunes gens ont présenté une saynète racontant l’histoire d’une jeune fille, encore étudiante, qui succombe à la tentation et tombe enceinte malgré les conseils de ses parents et amies proches.

Le groupe soulignait dans cette représentation les conséquences de cet acte : l’abandon scolaire et l’exclusion par la société. En effet, une adolescente enceinte est considérée comme coupable de sa situation et a donc tendance à être discriminée.

Le programme s’est poursuivi par d’autres animations. Les applaudissements très nourris du public et ses commentaires ont prouvé qu’il avait aimé les spectacles et que le message était bien passé.

Le personnel médical du centre de santé de Maromiandra, présent lors de cette représentation, a promis de renforcer la sensibilisation et la conscience des jeunes sur le sujet de la grossesse précoce. Celle-ci survient surtout par manque d'information des jeunes femmes en matière d'éducation sexuelle et de contraception. Ecoles du Monde adresse ses vifs remerciements à tous les membres de la « Malagasy Marching Band » et à Nantie Razafinjohany, coordinatrice du centre, qui ont généreusement accepté notre invitation malgré leur calendrier chargé.

Nous espérons renouveler cette expérience et la collaboration entre les deux ONG dans les années à venir.

Article rédigé par Misa, Responsable du Volet Autonomie des villages